Programme 2017 – 2022

Alliance Centriste Du Chablais

Vers un tourisme quatre-saisons ! Les changements climatiques forcent nos communes de montagne à se réinventer au plus vite. Les conditions d’enneigement ne sont déjà plus les mêmes qu’il y a trente ans. Nos communes de montagne souffrent de cette situation et c’est toute notre région qui tousse.

 

Proposition : Nous voulons renforcer le développement économique quatres-saisons dans notre district. Deux axes de travail doivent être poursuivis en parallèle :

  • Nous voulons améliorer les liens entre l’ensemble des communes du Chablais vaudois et leurs offices de tourisme. L’union fait la force, une coordination pour une promotion et une offre culturelle, sportive et touristique complémentaire sur le Chablais est une nécessité.
  • Nous proposons de soutenir de manière active les projets tournés vers un tourisme quatre -saison. Par la mise en œuvre d’appels à projets qui dotera les communes possédant les meilleurs concepts d’un budget de soutien important pour investir pour leur futur et par la mise en place d’outils financiers tels qu’un fonds de promotion quatre-saisons qui ne pourrait être utilisé que pour co-financer de tels projets.

Pour un partage plus équitable des frais du social entre le canton et les communes

Nos communes sont écrasées par les charges fixes du social imposées par le canton. Ceci empêche nos communes d’investir dans des projets d’avenir.

Nous voulons remettre en question la distribution des charges financières entre le canton et les communes. Par principe, les communes qui n’ont que peu de marge de manœuvre sur les sujets du social et des écoles ne devraient pas payer autant que le canton qui dicte la stratégie et engage les finances des communes.

Nous pensons qu’une distribution plus équitable des charges entre le canton et les communes est le meilleur moyen d’arriver à offrir des perspectives de futur à nos communes, base de tout notre canton.

Pour encourager la formation continue des employés

Dans un marché du travail où la concurrence se fait de plus en plus présente, beaucoup d’entreprises tendent à laisser de côté certaines pratiques pourtant jugées capitales : la formation continue.

Nos entreprises et nos citoyens ont tout intérêt à soutenir la formation continue des employés pour assurer le futur de notre économie et donc la stabilité de notre société. La formation continue pour les Collaborateurs leur permet de s’adapter aux évolutions du travail, aux orientations stratégiques de l’entreprise, soit dans un secteur d’activité soit dans le monde du travail en général.

En effet, les entreprises ont de moins en moins de temps et d’argent pour offrir à leur personnel ce type de formation.

Nous voulons, pour remédier à cette lacune et encourager les entreprises, défiscaliser les frais effectifs des entreprises et des particuliers qui font l’effort de s’engager dans une démarche de formation continue.

Pour supprimer les problèmes de financement des projets d’énergie

Les personnes qui souhaitent assainir leur bâtiment ou produire de l’énergie renouvelable, peinent à trouver le financement nécessaire.

Aujourd’hui, des subventions existent mais elles ne règlent pas le problème du coût des emprunts et de la mobilisation des capitaux en amont du projet.

Nous demandons à ce que le canton cautionne les projets visant à réduire notre dépendance aux énergies fossiles. Cela permettra de réduire la pression financière sur les épaules des personnes de bonne volonté.

Pour développer le potentiel créatif de notre population

Aujourd’hui, certaines personnes au chômage peuvent bénéficier d’un programme de soutien visant à leur permettre de se lancer dans un projet entrepreneurial.

Qu’en est-il du reste de la population qui vit parfois d’emplois précaires mais qui regorge de créativité et d’envie d’entreprendre ?

Nous voulons proposer un soutien actif aux personnes qui veulent créer leur entreprise afin qu’elles bénéficient de conseils et d’analyses leur permettant d’améliorer leur quotidien et de développer leurs talents particuliers.

Une telle mesure permettra de réduire les coûts sociaux et créer des emplois.

Nos agriculteurs méritent plus de soutien de notre part

Nos agriculteurs meurent à petit feu ! Les paiements directs ne sont que des cache-misères et la politique fédérale leur impose de plus en plus de normes et de restrictions tout en leur demandant énormément de souplesse face à la compétitivité internationale.

Cette situation n’est pas juste et nous voulons que nos agriculteurs aient à leur disposition un service cantonal d’écoute et de conseil.

Nos agriculteurs travaillent sans compter leurs terres afin de nous nourrir et d’entretenir nos magnifiques paysages, et peinent parfois à trouver le temps et la force pour analyser de nouvelles opportunités face aux changements de consommation de la population.

Les agriculteurs doivent donc pouvoir bénéficier d’un service de conseil entrepreneurial leur permettant d’analyser et si besoin modifier la direction stratégique de leur domaine avec des experts à leur disposition.

Remettre les citoyens au centre des intérêts de nos élus

Aujourd’hui, les habitants ne sont pas toujours consultés sur des projets importants dans leur région pouvant toucher à leur qualité de vie.

Cette situation doit changer.

Nous demandons que le canton consulte et implique la population par l’intermédiaire des communes concernant les projets dans leur région ayant un impact direct sur leur vie courante.

Soutenir les besoins de chaque famille

Notre pays peine à faciliter la vie de nos familles. Ces dernières sont tiraillées entre la volonté de bien s’occuper de leurs enfants et celle de trouver assez de ressources financières pour subvenir à leurs besoins fondamentaux puis à leur épanouissement.

Nous demandons un développement effectif des structures pour la garde des enfants ainsi qu’une équité avec les couples faisant l’effort de garder eux-mêmes leurs enfants.

Aujourd’hui, suite à un accouchement, une femme n’aura aucune aide particulière pour placer ses ainés même une journée par semaine. Cela doit changer.

Une société est saine si les familles vivent dans un cadre confortable et rassurant, leur permettant de se développer tout en préservant leur vie de famille et la sécurité de leurs enfants.

Pour des transports publics en adéquation avec nos besoins

La mobilité est la base de nos déplacements, c’est grâce à elle que nous pouvons aller travailler et/ ou partir à la montagne pour nos loisirs mais pour cela nous devons améliorer le transport dans notre région qui, malgré de gros efforts, est loin d’être satisfaisant.

Nous proposons de réétudier le découpage de la zone mobilis ainsi que ses tarifs qui malheureusement pénalisent fortement les régions de montagne ; nos autorités ayant décidé de mettre comme point de départ l’HRC (Hôpital Riviera Chablais) ce qui n’est de loin pas le plus judicieux.

Nous proposons aussi d’améliorer les liaisons ainsi que les correspondances entre les villes/villages (ex: Bex-Ollon). Quid du bus d’agglomération si le projet Agglo Chablais ne passe pas ?!?

Il est aussi important à nos yeux de revoir la nécessité de mettre en place des zones de co-voiturage ainsi que l’amélioration de nos P+R.

Pour terminer, nous avons des bouts de piste cyclable qui ne sont même pas interconnectés, nous proposons de mettre en place un réel plan cyclable pour tout le Chablais afin d’avoir la possibilité de se balader en vélo sur l’ensemble de la région en toute sécurité.

Nous avons de plus en plus de résidents sur le Chablais vaudois d’où l’importance de prendre les devants en planifiant intelligemment notre avenir mobile.